Nuages blancs : nuages où redoublent les montagnes vertes,

Montagnes vertes : montagnes où moutonnent les nuages blancs.

Chaque jour avec nuages et monts, on se fait de fidèles compagnons,

Nul lieu où le corps apaisé ne soit à la maison


Pou (1301-1382)

clouds221


Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Eaux vertes des ruisseaux.

Elles charrient limons et feuilles, corps âmes noyés de trop

de vie.

Les terres les palpent, s’y fondent et retrouvent la langue

la fortunée des sources.

Il y a des choses que je ne dirai plus.

J’aurai le goût de ce qui est perdu

Qu’un vent apporte du levant et me donne à manger.

J’aurai le souci du début, et celui de la fin.

Mais ne conclurai rien.

Je jetterai des cailloux dans l’eau

pour voir.

Et les débris du ciel feront un lac immense où dorment

mes amis

C’est probablement la grâce infinie du temps de nous laisser

Dans l’entretien silencieux de ceux qui sont partis.


Sylvie Gouttebaron

in  » Une âme qui « 

ronds22

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

est-ce toi que je vois

ou la forme abstraite d’un amour

un visage que recouvrent

les deux mains du silence

nous sommes le rêve de nos ombres

cherchant désespérément leur image

à la lumière d’anciens soleils

entre la lettre initiale du poème

à naître et son silence final

quel rêve nous gardera intacts.


Amina Saïd

in  » Au Présent du monde « 

facehands0

Posted in: Archives by admin | Comments (0)


J’écris sous la dictée

du jour.

Rien qu’un mot. Le mot

vent

et le vent le soulève

dans sa houle.

Le mot

graine

et la terre s’attache

à sa noirceur.

J’écris.

J’inscris

dans le dedans des mots

la chose même.


Claude Esteban

in  » Le nom et la demeure « 

grainvent1

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Le fleuve

26/04/09

Mais la forêt s’ouvre

en bas aux prairies et aux champs,

une route va, toute droite,

l’arbre a abattu l’ombre

à son pied, et contre la montagne

vient s’allonger, respirant les brises,

avec les trains de bois, et la voile le soir,

l’aveugle, le fleuve.


Johannes Bobrowki

in  » Terre d’ombres fleuves « 

fleuve22

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Croissant

24/04/09


Le mince croissant de lune orange, au-dessus des frondaisons noires, ce n’est pas en

le regardant qu’on le voit. Il faut d’abord fermer les yeux, le rendre à son espace

solitaire et magique, où il se lève, avant et hors même tout regard.


Il y a la beauté du monde. Mais, derrière elle, il y a le monde sans sa beauté, le

monde hors l’apparence. Qu’est-ce que la mer sans ce qui la fait telle ou telle : calme

ou démente, grise ou brillante-bleue et lisse comme une soie ?


Un nuage passe et la mer change de visage. Où est « la » mer ?


Nombres d’étoiles que tu regardes ne sont plus là où tu les vois. Celles qui sont là ne

se verront qu’infiniment plus tard, par d’autres qui ne verront pas ce qu’ils voient.

Que voit-on ?


Roger Munier

in  » le Visiteur qui jamais ne vient « 

croissant22

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Le Geai

23/04/09

« C’était l’heure divine où, sous le ciel gamin


LE GEAI GELATINEUX GEIGNAIT DANS LE JASMIN »


René de Obaldia

in  » Innocentines « 

jay

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Regard

22/04/09

…comment savoir ce qui donne au corps un regard

au moment où les images et les mots du vent

passent dans tes yeux, comme bouleversés.


Sylvie Fabre-G.

in  » Le Livre du visage « 

regard221

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Espace

21/04/09

Apprendre peu à peu à déchiffrer l’espace

les empreintes flottant dans la nuit plus que nuit

ce qui fut imprimé dans l’épaisseur du temps

dans la géologie d’éther des galaxies

leur silence infini…


Claude Roy
In «  Le rivage des jours »


Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Paradis

21/04/09

Le paradis est épars, je le sais


C’est la tâche terrestre d’en reconnaître


Les fleurs disséminées dans l’herbe pauvre.


Yves Bonnefoy

terre

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

La rumeur, étrangement

ma bouche s’ouvre et ne dénoue rien

ni le corps ni la langue

elle s’abandonne aux mots

chaque fois le mouvement de mes lèvres

comme un regard habile en affaiblit l’audace

- s’il fallait que là justement l’âme s’affiche -

chaque fois nous sommes les proies d’un désir fou


Denise Desautels
In «  Mémoires parallèles »

open-mouth-lips1

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Pensées

13/04/09

Penser, vivre, mer peu distincte ;

Moi – ça – tremble,

Infini incessamment qui tressaille.

Ombres de mondes infimes,

ombres d’ombres

cendres d’ailes.

Pensées à la nage merveilleuse,

qui glissez en nous, entre nous, loin de nous,

loin de nous éclairer, loin de rien pénétrer ;

étrangères en nos maisons,

toujours à colporter

poussières pour nous distraire et nous éparpiller

la vie.


Henri Michaux

in  » Plume « 

Posted in: Archives by admin | Comments (1)

Reflets

12/04/09

A ce point de très grand

Vertige où l’on est prêt de confondre

Le fond lorsque le ciel

Se révulse dans l’eau

Et agite les branchies qu’ont

Les arbres à la place

Ce temps faible où l’on se sent

Verser

Tomber sous le coup réversible

Du sens

Être le ciel et l’eau

Le vide au fond qui bée…….

Sophie Loizeau

in  » Le Corps Saisonnier « 

Posted in: Archives by admin | Comments (1)

Le vipereau

10/04/09

« Il glisse contre la mousse du caillou comme le jour cligne à travers le volet. Une goutte d’eau pourrait le coiffer, deux brindilles le revêtir. Ame en peine d’un bout de terre et d’un carré de buis, il en est, en même temps, la dent maudite et déclive. Son vis-à-vis, son adversaire, c’est le petit matin qui, après avoir tâté la courtepointe et avoir souri à la main du dormeur, lâche sa fourche et file au plafond de la chambre. Le soleil, second venu, l’embellit d’une lèvre friande.

Le vipereau restera froid jusqu’à la mort nombreuse, car, n’étant d’aucune paroisse, il est meurtrier devant toutes.  »

René Char

in  » Commune présence « 

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Nous

09/04/09

« Nous le chant silencieusement passe en nous c’est lui que nous entendons ensemble et qui nous déplace d’un lieu à un autre lieu ce chant est notre voyage. »

Henri Meschonnic

Uriel est venu le prendre par la main…

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

J’ouvre le livre,

un peu comme

on ouvre une fenêtre

pour découvrir, dès l’aube,

un fragment de paysage.

Après je bénis le jour

Personne ne me voit. Je parle.

Je donne du pain aux morts.

Et je jette les dernières étoiles

au fond du puits

Jacques Josse

in  » Vision claire d’un semblant d’absence au monde « 

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Nommer

06/04/09



Nommer

Foudre et limon

Ciel et terre

Confondus



Se nommer

Dans le bref



Entre la lueur

D’un chant

Et les serres

De la nuit.



Andrée Chedid

in " Territoires du souffle "



Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Le vent d’ouest se lève, la pluie va cesser,

Ciel immense, nul lambeau de nuage.

Dans la salle vide, inerte, on contemple les merveilles :

Parfum céleste des fruits du cannelier tombant à profusion

Yujong .(1544-1610)

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Ta voix

03/04/09

une pensée de toi m’a effleuré

en chuchotant Je ne fais que passer

C’était ta voix

ta voix de vent léger sur les dunes

ta voix de mer qui souffle sous une lune pâle

voix de pieds nus de feu de bois de citronnelle

de la mousse d’écume aux crêtes de la vague

ta voix traverse-temps qui tisse mon espace

Claude Roy

in  » Les rencontres des jours « 

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Hâleurs

02/04/09

On marche dans la fêlure intime du monde

Ces soubresauts nés de la douleur primitive

Quelle est la voix qui le dira ? Quel sera

ce corps qui saura mener jusqu’à son terme la

Valse triste ?……..

Frank Venaille

in  » La Descente de l’Escaut « 

Posted in: Archives by admin | Comments (0)

Fin de printemps sur fleuve et lac, vent de la chute des fleurs,

Au coucher du soleil un nuage vagabond traverse l’azur,

A son aune on mesure la vanité du monde,

Dix mille affaires toutes oubliées dans un rire

Sonsu .(1543-1615)

Posted in: Archives by admin | Comments (0)
FireStats icon Contenu créé par FireStats